Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Lire la suite ...
Hamed, Sale fils de Français
JPEG - 6.2 Mo

Ce livre fut édité par les "Editions du Menhir" en 2014. La 4ème de couverture

Ce livre, j’ai voulu l’écrire à partir d’une série de rencontres qui m’ont perturbé.

Témoin de la Guerre d’Algérie, je me suis déjà beaucoup exprimé publiquement pour dire l’horreur que j’y ai vécue et les traumatismes (...)

Lire la suite ...
Appel des 171 : Nous demandons la vérité sur l’assassinat de Maurice Audin

Le 11 juin 1957, Maurice Audin, jeune professeur de mathématiques à Alger et membre du parti communiste algérien, est arrêté par les parachutistes commandés par le général Massu chargé par les autorités françaises du maintien de l’ordre dans la ville. Emprisonné et torturé, il n’est jamais réapparu. Quand, (...)

Ce site personnel doit être aussi le vôtre, il est conçu pour servir de références, de documentations...
Votre avis m’intéresse. N’hésitez donc pas à m’interpeller.

Né en 1938 en Sologne (Loiret) - Ingénieur Retraité
Appelé, pendant la Guerre d’Algérie
Affecté de juin 1961 à mars 1962 à la Villa Susini à Alger
Témoin de la Torture - Auteur de 2 livres témoignages sur cette période.
Auteur d’un livre fiction "Hamed, Sale fils de Français", parti d’un fait concret, dramatique.
Militant des droits de l’homme, antiraciste et anticolonialiste.

Mes témoignages / mon combat / mes actions / mes espoirs


- Un témoignage sur la torture pendant la Guerre d’Algérie

- Apporter ma contribution au travail de mémoire nécessaire sur une triste période de notre histoire et ses conséquences encore aujourd’hui.

- Participer au débat d’idées permettant le développement des actions nécessaires pour condamner la pratique de la torture, le colonialisme, les crimes contre l’humanité...

- Dénoncer le révisionnisme colonial aujourd’hui autour de la Guerre d’Algérie, la résurgence des idées selon lesquelles le colonialisme aurait pu être positif et de l’activisme de l’OAS soutenu par la connivence d’une partie de la droite à ces thèses extrémistes et xénophobes. en particulier la mise en cause des valeurs républicaines de la France à l’occasion des "honneurs" rendus aux activistes de l’OAS.
- Fédérer les actions pouvant aller dans ce sens.

La Villa SUSINI, un lieu Symbolique, d’un lourd passé

C’est dans cette Villa, à Alger, que je me suis retrouvé à effectuer la fin de mon service militaire, pendant la Guerre d’Algérie, de juin 1961 à mars 1962.
Ce lieu fut utilisé, pendant les 8 années de cette guerre, sans interruption, comme centre de torture.

La Villa Susini à Alger

Ces photos ont été prises au même endroit... dans le parc de la Villa Susini d’Alger, la première en 1961, la seconde en décembre 2001. Entre ces 40 années d’écart, l’homme a changé, les arbres ont poussé, mais la vue sur le port d’Alger est toujours aussi belle.

Des Espoirs


- Un traité d’amitié entre les peuples Algérien et Français sur des bases claires et réciproques du respect des droits de l’homme comme fil rouge.
- Une place retrouvée pour que la France puisse de nouveau revendiquer de porter le drapeau du pays des droits de l’homme.
















Article mis en ligne le 11 mai 2016
Rubrique : 3050.Saint-Hippolylyte-du Fort (30)

Article fantôme pour présentation

Article mis en ligne le 11 mai 2016
dernière modification le 2 juin 2016
Rubrique : Toulon (83)

La stèle de l’empire français, érigée en 1972 à Lagoubran, (photographiée en mai 2002)

Le palmier a disparu depuis

Article mis en ligne le 23 mai 2016
dernière modification le 1er juin 2016
Rubrique : Giens (83)

Dans cette région, les "hommages" aux anciens nostalgiques du colonialisme sont nombreux

Ce square a été inauguré le 25 Septembre 2010

Inauguration en présence de Jean-François Collin Président de l’Adimd-OAS

avec la traditionnelle bannière de l’Adimad-OAS

Article mis en ligne le 30 mai 2016
dernière modification le 1er juin 2016
Rubrique : Caen (14)

Cette stèle a été inaugurée en 2012

Article mis en ligne le 1er juin 2016
Rubrique : Mouilleron en Pareds (85)

Une stèle aurait été rapatriée de Sétif

Article mis en ligne le 1er juin 2016
Rubrique : Toulon (83)

Cette chapelle est située à l’extrémité du Cap Brun sur le territoire de la ville de Toulon. Inaugurée le 26 avril 1975 par Mgr Gilles Barthe, évêque de Fréjus-Toulon, elle est surmontée d’une statue de la Vierge précédemment située sur le Cap Falcon à Oran et est dédiée à tous les Pieds-Noirs enterrés au (...)

Article mis en ligne le 1er juin 2016
Rubrique : Ajaccio (20)

La chapelle

Ces 2 plaques "honorent" les criminels de l’OAS jugés et fusillés pour leur action.

Article mis en ligne le 1er juin 2016
Rubrique : Hyères (83)

Ce rond point a été inauguré le 9 Novembre 2012

et en présence de l’Adimad-OAS

Article mis en ligne le 1er juin 2016
Rubrique : Hyères (83)

Le 16 Octobre 2012 une plaque a été apposée

en souvenir des habitants de HYERES ayant accueilli en 1962 des réfugiés d’Algérie

Toujours sous l’égide de l’Adimad-OAS

Article mis en ligne le 2 juin 2016
Rubrique : Ajaccio (20)

La Stèle des Morts Corses en Algérie

C’est devant cette stèle que des responsables de l’Adimad-OAS viennent poser

Jean BILLO, Jean-Pierre PAPADACCI, LEONARDI

Article mis en ligne le 2 juin 2016
Rubrique : Saint Raphaël (83)

La stèle qui désigne l’esplanade

Avec un rappel du passé du Bachaga BOUALEM

et une plaque des disparus

Article mis en ligne le 3 juin 2016
dernière modification le 2 juin 2016
Rubrique : Nouméa (98)

La tombe de Jean BRUNE, au cimetière de Paita

Jean Brune né en 1912 à Aïn Bessem (Algérie) , mort en 1973 à Nouméa (Nouvelle-Calédonie), est un écrivain et journaliste français. Il fut un ardent partisan de l’Algérie Française.

Après la seconde Guerre Mondiale Il vit que la montée des nationalistes (...)

Article mis en ligne le 3 juin 2016
dernière modification le 2 juin 2016
Rubrique : Nouméa (98)

Je n’ai pas d’autres informations.

Article mis en ligne le 6 juin 2016
dernière modification le 5 juin 2016
Rubrique : Théoule sur Mer (06)

Cette stèle fut inaugurée le 1er novembre 2002, avec le discours de Jean-François Collin Président de l’Adimad-OAS

Voici le compte rendu de cette inauguration

Plus de 1.500 personnes on assisté à cet événement, dans un profond recueillement, dont, entre autres, le colonel Charles Lacheroy, le commandant Pierre Guillaume, Pierre Sidos et devant plus de vingt drapeaux d’associations patriotiques et une profusion (...)

Article mis en ligne le 16 juin 2016
Rubrique : Réactions politiques

Un article du journal "Le Parisien" du 16 juin 2016 est intéressant.

"On en sortira... ", lâche un ami du président. Qui complète aussitôt, lugubre, "... les pieds devant". Dans les coulisses du pouvoir, la fuite en avant dans la fermeté, décidée par François Hollande et Manuel Valls après les violences dans le cortège parisien mardi, donne des sueurs froides. Au point (...)

Article mis en ligne le 16 juin 2016
dernière modification le 22 juin 2016
Rubrique : Editos

La méthode Coué ?

Il y a quelques dizaines d’années, on avait eu droit à la formule : "Les Français sont des veaux". Aujourd’hui, avec cette formule "en France,ça va mieux", c’est à ce demander si une très grande majorité de nos compatriotes ne sont pas de fieffés imbéciles pour ne pas se rendre compte (...)

Article mis en ligne le 22 juin 2016
dernière modification le 26 juin 2016
Rubrique : Torture

Je viens de découvrir avec stupeur ce sondage relatif à la torture, en France, diffusé par l’ACAT :

36% des sondés acceptent le recours à la torture dans des circonstances exceptionnelles, contre 25% en 2000.

54% de Français acceptent qu’une personne suspectée d’avoir posé une bombe prête à (...)

Article mis en ligne le 25 juin 2016
Rubrique : Guerre d’Algérie

Cette inauguration fut réalisée le 11 juin 2016, le lendemain aurait été le 59ème anniversaire de son arrestation chez son ami Maurice Audin

Hommage de Charles Silvestre

La ville d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) a mis à l’honneur Henri Alleg le journaliste auteur de La Question , militant communiste et anticolonialiste. Samedi 11 juin était inauguré en plein cœur de la cité un passage baptisé à son nom dans le cadre de la (...)

Article mis en ligne le 26 juin 2016
Rubrique : Les Harkis

Article du "Bien Public" du 26 juin 2016. En 1965 ce journal proposait un reportage sur ce sujet.

1965 : Is-sur-Tille, terre d’accueil pour les familles de harkis !!!
En octobre 1965, cela fait dix-huit mois que seize familles de harkis vivent à Is-sur-Tille.

"En février 1964, vingt-cinq familles de harkis – au total cent trente personnes – s’installaient au camp de la Forêt, route de Selongey, sur un terrain mis à la disposition du ministère des Rapatriés par la municipalité d’Is-sur-Tille", apprend-on à la lecture d’un article paru dans le journal Le Bien (...)

Article mis en ligne le 26 juin 2016
Rubrique : Editos

Depuis 2012, on assiste, dans le monde du "’Hollandisme", à une démonstration de la pratique de la démocratie.

Le slogan pour l’élection, c’était "Le changement, c’est maintenant !". Il était même question de mener la guerre contre l’ennemi "finances" !!!

Il est vrai que, sur un certain nombre de points, (...)

Article de El Watan du 26 Juin 2016
Article mis en ligne le 26 juin 2016
dernière modification le 3 juillet 2016
Rubrique : Regard sur l’Algérie Aujourd’hui

Le directeur de la chaîne de télévision KBC, du groupe El Khabar et de la société de production NessProd, Mehdi Benaissa, le responsable de la production de l’émission "Nass stah", Ryad Hartouf, et Mounia Nedjai, directrice au ministère de la Culture ayant signé les autorisations de tournage, ont été placés hier sous mandat de dépôt par le tribunal de Sidi M’hamed.

Le président du conseil d’administration de KBC, Zahreddine Smati, et une comptable travaillant pour le même groupe ont été relâchés après avoir été entendus en tant que témoins, selon des sources proches des concernés.

Le directeur de KBC, déjà entendu comme témoin dans l’affaire du studio mis sous (...)


Le Hollandisme (et ses alliés) et la démocratie !!!

Depuis 2012, on assiste, dans le monde du "’Hollandisme", à une démonstration de la pratique de la démocratie.

Le slogan pour l’élection, c’était "Le changement, c’est maintenant !". Il était même question de mener la guerre contre l’ennemi "finances" !!!

Il est vrai que, sur un certain nombre de points, les changements se sont mis en œuvre, changements que n’avaient même pas osé le sarkozisme :
- Pour que les patrons puissent faire un "peu" plus de profit, et que des salaires de PDG puissent battre des records, des dizaines de milliards d’euros leur ont été attribués, au frais des contribuables. Mais ces mesures n’ont pas permis de créer quasi le moindre emploi.
- Suite aux attentats de janvier 2015, c’est l’état d’urgence permanent, innovation crée pendant la Guerre de Libération de l’Algérie !!! Le constat est patent : Il ne permet pas, il ne peut pas permettre, d’éviter ce type violences : les auteurs, agissant par petits groupes adapteront leur action dans le temps, et le lieu en fonction des repérages de surveillances qu’ils auront fait. Déjà dans les années 1960, ce constat avait été fait, et aujourd’hui il n’est pas plus efficace. Tant que les causes de ces radicalisations ne seront pas prises en compte, tant que tant de jeunes se trouvent déboussolés, se considèrent sans avenir, ne trouvent de perspective que dans une démarche de type sectaire,... les mêmes causes produiront les mêmes effets. Par contre, le climat d’insécurité, de peur,... ainsi instrumentalisé permet de faire passer d’autres mesures. "Cerise sur le gâteau", l’état d’urgence permet d’interdire des manifestations et des manifestants de s’exprimer, d’assigner à résidence, de fait pour divergence politique, des opposants (exemple des écologistes pendant la COP21, ou plus récemment de contestataires à la loi travail)...Une remise en cause, de fait des libertés individuelles et collectives : lun des fondements de République
- Le Sarkozisme avait instillé le poison, avec le débat et le ministère de l’identité nationale, mais avait été obligé d’abandonner. Le Hollandisme a tenté de mettre en œuvre une loi de "déchéance nationale" institutionnalisant ainsi une conception de vrais Français, et des Français de seconde zone. C’est le régime de Pétain qui avait réalisé cette ignominie à l’égard des Résistants au nazisme.
- La loi "travail" ? 3/4 des français n’en veulent pas, même les députés n’en veulent pas, mais l’article 49-3 de la constitution risque bien de l’imposer malgré tout. Le Sarkozisme n’avait pas osé casser le code du travail, le Hollandisme s’en charge.
- Les organisations syndicales, soutenues globalement pas l’opinion publique, veulent manifester ? Sous prétexte de casseurs une volonté d’interdire de telles manifestations a échoué, in-extrémis, le 23 juin. On peut s’interroger sur la nature de ces casseurs : ils sembleraient bénéficier de mansuétudes selon de nombreux témoignages concordants. Leur volonté de discréditer les manifestations d’opposition à cette loi "travail" ne peut que profiter au pouvoir politique qui cherche à imposer cette disposition. La CGT, moteur de la contestation est particulièrement visée, et même ses locaux ont été attaqués dans la nuit du 24 au 25 juin (les médias se sont montrés très, très discrets sur ce sujet). La dernière interdiction de manifester aux organisations syndicales remontait au 8 février 1962. La répression policière fit 9 morts et des centaines de blessés.
- Les Anglais viennent de voter majoritairement pour la sortie de l’Union Européenne. Pendant cette campagne électorale, quelques "conseils" avaient été donnés aux électeurs les mettant en garde sur le danger d’une telle sortie. Depuis le résultat, le Hollandisme se déchaîne : Les Anglais ont eu tord, c’est une catastrophe, le Premier Ministre doit démissionner immédiatement, sans attendre novembre. Bizarre, le Premier ministre français, mis en minorité par son parlement ne doit pas démissionner ? Les règles de la démocratie sont sans doute à géométrie variable, adaptables selon les pays !!! Les anglais vont payer très cher ce vote : la commission européenne étudie toutes les mesures pouvant aller dans ce sens, histoire de dissuader d’autres velléités d’autres pays. Des propositions vont même jusqu’à suggérer (avec insistance) que ces Anglais n’ont sans doute pas bien compris le sens de leur vote et qu’ils devraient voter de nouveau pour inverser le résultat, ou que le parlement qui n’était pas favorable à cette sortie fasse qu’en définitive rien ne change. Cela rappelle d’ailleurs étrangement la démarche qui a suivie le référendum de 2005 contestant les orientations européennes, et la manière dont le gouvernement Français a manœuvré pour remettre en cause ce vote.

PS : Malheureusement la liste de ces contestations de la démocratie n’est pas exhaustive, mais elle est sacrément inquiétante. Car, si la droite revenait au pouvoir, elle ne se priverait certainement pas, en se basant sur ces exemples, de se sentir autorisée d’aller encore plus loin, tant les idées de l’extrême droite peuvent être mises en œuvre, sans même être au pouvoir. Il est temps que les forces réellement de gauche imposent une autre orientation politique à notre pays.

Commentaires des visiteurs du site

0 | 5 | 10 | 15

Historique de la Villa Susini
Très difficile de comprendre la chronologie de la presence des differentes personnalites dans ce (...)

Utilisation du Gaz sarin pendant la Guerre d’Algérie
J’ai vu de mes yeux 17 cobattants algeriens gazes par les soldats fra cais alors que j’avais (...)

Algérie, Mémoires meurtries
Bonjour Monsieur Djoudi Attoumi Avec beaucoup de retard , je voudrais vous dire que l’EPCA, (...)

Historique de la Villa Susini
Merci pour toutes ces informations. Et heureuse d’apprendre le témoignage de ma cousine Maya (...)

Rencontre avec Louisette
Je ne suis pas historien, et même si je maîtrise quelque peu l’histoire de la Guerre de Libération (...)



puce

RSS

2002-2016 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26