Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Lire la suite ...
Appel des 171 : Nous demandons la vérité sur l’assassinat de Maurice Audin

Le 11 juin 1957, Maurice Audin, jeune professeur de mathématiques à Alger et membre du parti communiste algérien, est arrêté par les parachutistes commandés par le général Massu chargé par les autorités françaises du maintien de l’ordre dans la ville. Emprisonné et torturé, il n’est jamais réapparu. Quand, (...)

Lire la suite ...
Hamed, Sale fils de Français
JPEG - 6.2 Mo

Ce livre fut édité par les "Editions du Menhir" en 2014. La 4ème de couverture

Ce livre, j’ai voulu l’écrire à partir d’une série de rencontres qui m’ont perturbé.

Témoin de la Guerre d’Algérie, je me suis déjà beaucoup exprimé publiquement pour dire l’horreur que j’y ai vécue et les traumatismes (...)

Lire la suite ...
La "disparition" de Maurice Audin ? Un jugement qui interroge
-

Contexte : Je rappelle le contexte dans lequel je suis intervenu publiquement, es-qualité de Président de l’ARAC des Yvelines : c’est après le communiqué important du 18 juin du Président de la République, que je rappelle ici. "Communiqué de l’Élysée du 18 Juin 2014 Aujourd’hui est remis le Prix AUDIN (...)

Ce site personnel doit être aussi le vôtre, il est conçu pour servir de références, de documentations...
Votre avis m’intéresse. N’hésitez donc pas à m’interpeller.

Né en 1938 en Sologne (Loiret) - Ingénieur Retraité
Appelé, pendant la Guerre d’Algérie
Affecté de juin 1961 à mars 1962 à la Villa Susini à Alger
Témoin de la Torture - Auteur de 2 livres témoignages sur cette période.
Auteur d’un livre fiction "Hamed, Sale fils de Français", parti d’un fait concret, dramatique.
Militant des droits de l’homme, antiraciste et anticolonialiste.

Mes témoignages / mon combat / mes actions / mes espoirs


- Un témoignage sur la torture pendant la Guerre d’Algérie

- Apporter ma contribution au travail de mémoire nécessaire sur une triste période de notre histoire et ses conséquences encore aujourd’hui.

- Participer au débat d’idées permettant le développement des actions nécessaires pour condamner la pratique de la torture, le colonialisme, les crimes contre l’humanité...

- Dénoncer le révisionnisme colonial aujourd’hui autour de la Guerre d’Algérie, la résurgence des idées selon lesquelles le colonialisme aurait pu être positif et de l’activisme de l’OAS soutenu par la connivence d’une partie de la droite à ces thèses extrémistes et xénophobes. en particulier la mise en cause des valeurs républicaines de la France à l’occasion des "honneurs" rendus aux activistes de l’OAS.
- Fédérer les actions pouvant aller dans ce sens.

La Villa SUSINI, un lieu Symbolique, d’un lourd passé

C’est dans cette Villa, à Alger, que je me suis retrouvé à effectuer la fin de mon service militaire, pendant la Guerre d’Algérie, de juin 1961 à mars 1962.
Ce lieu fut utilisé, pendant les 8 années de cette guerre, sans interruption, comme centre de torture.

La Villa Susini à Alger

Ces photos ont été prises au même endroit... dans le parc de la Villa Susini d’Alger, la première en 1961, la seconde en décembre 2001. Entre ces 40 années d’écart, l’homme a changé, les arbres ont poussé, mais la vue sur le port d’Alger est toujours aussi belle.

Des Espoirs


- Un traité d’amitié entre les peuples Algérien et Français sur des bases claires et réciproques du respect des droits de l’homme comme fil rouge.
- Une place retrouvée pour que la France puisse de nouveau revendiquer de porter le drapeau du pays des droits de l’homme.
















Commémoration du 5 juillet 2018 au Passage d’Agen
Article mis en ligne le 8 juillet 2018
Rubrique : Le Passage d’Agen (47)

Reportage de la Dépêche du Midi du 7 juillet 2018 :
" Une commémoration dans la dignité"

C’est ce jeudi 5 juillet que s’est tenue la commémoration du massacre du 5 juillet 1962 à Oran (Algérie) devant la stèle érigée par la municipalité passageoise à la mémoire des militaires et des civils tombés en Afrique du Nord, derrière l’ église St Joseph (Face à la mairie) du Passage d’ Agen.

Mme Rodier (...)

Article mis en ligne le 1er août 2018
Rubrique : Mali -

En novembre 2010, j’ai effectué un voyage au Mali, principalement au Pays Dogon, avec une association « Point Afrique », association participant à des actions humanitaires sur place (dans le prix de notre voyage une participation était inclue pour cela). Nous étions un groupe de 6 touristes, seulement, avec un guide local, ce qui nous a permis des contacts privilégiés avec la population locale, et des échanges formidables. Nous avons parcouru le Pays Dogon : un circuit de Mopty jusqu’au nord, limite du Sahel. Nous avons fait ce voyage dans un gros 4x4 et sur une pinasse, couchant sous tente ou sur un toit de maison. Des rumeurs évoquaient déjà le début des actions djihadistes et nous avons eu de nombreuses discussions à ce sujet. Un groupe de touristes a pu prendre notre suite, et plus aucun voyage touristique n’a été autorisé ensuite.

Pour comprendre la situation de cette région il faut prendre en considération 3 aspects

La situation politique et économique du Mali, très liées, pour lesquelles la France porte une terrible responsabilité

Le contexte social : la pauvreté, le dénuement, ...

L’influence possible des groupes (...)

Article mis en ligne le 13 août 2018
dernière modification le 5 juin 2019
Rubrique : Editos

A l’exemple du Président des riches qui considère que le versement d’allocations aux personnes les plus démunies est un pognon de dingue, un député versaillais, Jean-Noél BARROT, rendait compte publiquement, le 2 juillet, de son mandat, un an après son élection. Dans l’annonce de cette réunion, il (...)

Article mis en ligne le 21 septembre 2018
dernière modification le 22 janvier 2019
Rubrique : Disparition de Maurice Audin

Monsieur le Président

Témoin de la Guerre de Libération de l’Algérie, comme appelé (de juin 1961 à mars 1962), affecté à la Villa Susini, j’ai eu l’occasion de constater de très nombreuses exactions commises dans cette période par l’Armée Française (en particulier la torture), des crimes contre l’Humanité, (...)

Article mis en ligne le 27 octobre 2018
Rubrique : L’Algérie, le colonialisme, les perspectives politiques

Article / Interview de Louisette Ighilahriz à RFI par Christophe Boisbouvier qui revient sur sa démission et la déclaration de E Macron au sujet de la torture
Tortures en Algérie : "Je remercie E. Macron d’avoir fait un pas, qu’il en fasse d’autres"

Parce qu’elle est contre un cinquième mandat du président Bouteflika à partir d’avril prochain, Louisette Ighilahriz annonce qu’elle démissionne du Sénat algérien. Or cette femme est une grande voix d’Algérie. Pendant la guerre d’indépendance, elle a été torturée par l’armée française. Abdelaziz Bouteflika (...)

Objet : « Grand Débat » : Mémoire / Droits de l’Homme
Article mis en ligne le 22 janvier 2019
dernière modification le 5 juin 2019
Rubrique : Editos

Monsieur le Président

Vous avez déclaré souhaiter un grand débat national, sans tabou, dites-vous, MAIS il semble bien que vous ayez déterminé les seuls sujets que vous acceptez puisque vous déclarez : "nous ne reviendrons pas sur les mesures que nous avons prises [...] afin d’encourager (...)

Article mis en ligne le 4 février 2019
dernière modification le 5 juin 2019
Rubrique : Disparition de Maurice Audin

Josette Audin vient de nous quitter à 87 ans, pendant ce week-end du 2 février 2019

Chère Josette, ce départ est, restera, pour moi une profonde douleur.

Pendant 61 ans, Josette tu t’es battue pour connaître la vérité sur l’assassinat de ton mari et pour savoir ce que son corps était devenu. Maurice (...)

Article mis en ligne le 9 février 2019
dernière modification le 6 juin 2019
Rubrique : Disparition de Maurice Audin

En 1996, Mustapha Boutadjine réalisa ce portrait de Maurice Audin, avec sa technique toute particulière

En 2015, Mustapha me demanda un commentaire pour accompagner ce portrait dans le livre qu’il allait éditer "Collage Résistant(s)" (Editions Helvétius) où il allait regrouper des dizaines de portraits de Résistant(e)s dont beaucoup d’Algérien(ne)s

Voici le texte A un ami que je n’ai pas connu.

Le 11 juin 1957, l’Armée Française venait à ton domicile, et, devant tes enfants, ta femme Josette, elle t’embarquait. Tu étais devenu prisonnier et tu n’en reviendras pas.

Que te reprochait-on ? Tu étais communiste, et soutenais le mouvement (...)

Article mis en ligne le 27 mai 2019
Rubrique : Narbonne (11)

Près du port de Narbonne-Plage, sur un petit promontoire, une stèle réalisée par le sculpteur Jacques Duault et érigée en mémoire des Pieds-Noirs et des Harkis dans le cadre du cinquantenaire de leur rapatriement, a été dévoilée le samedi 22 décembre 2012, ainsi que la plaque commémorative située à (...)

Article mis en ligne le 27 mai 2019
Rubrique : Bagnols sur Sèze (30)

Un exemple d’une traditionnelle commémoration (1er novembre 2014) de la journée nationale du souvenir français qui s’est déroulée en fin de matinée au cimetière de Bagnols.

Porte-drapeaux, élus et représentants du monde associatif ont tout d’abord rendu hommage aux morts « dont les sépultures ont été (...)

Article mis en ligne le 27 mai 2019
Rubrique : Personalités marquantes

Le 25 avril 2019, la Mairie de Paris rendait hommage au militant anticolonialiste Henri Curiel assassiné à Paris, crime "couvert" par le "secret défense", jamais élucidé.

Intervention de Christine Vieu-Charrier, Maire-adjointe de la Ville de Paris

Intervention de Alain Gresh, son fils

La Plaque commémorative

Communiqué du MRAP du 23 avril 2019

Le 25 avril 2019, la maire de Paris va dévoiler une plaque en hommage à Henri Curiel, à proximité du lieu même où (...)

Article mis en ligne le 5 juin 2019
dernière modification le 19 septembre 2019
Rubrique : Editos

Tout particulièrement ces derniers temps, on assiste à une « surenchère » dans les symboles présentés lors de cérémonies commémoratives. 2 exemples actuels sont très significatifs Le 75ème anniversaire du débarquement

A l’occasion du 75ème anniversaire du débarquement, le rôle fondamental de la Résistance (...)

Article mis en ligne le 8 juin 2019
Rubrique : Orange (84)

Une date symbolique

Le 7 juin 2019 le Maire d’Orange (le mari de la maire de Bollène responsable de la Ligue du Sud) Jacques Bompart a inaugureé un rond-point Lieutenant-Colonel Charles-Gilbert de la Chapelle ce putschiste, qui à la tête du 1er Régiment de Cavalerie avait tenté ce coup d’état (...)

Article mis en ligne le 8 juin 2019
Rubrique : Bollène (84)

Une inauguration soulevant polémique

Article du Dauphiné Libéré

La manifestation contre la débaptisation de la « rue du 19 mars 1962 » quelques semaines plus tôt n’aura rien changé. En effet, malgré l’appel de l’ANACR, la FNACA et de l’ARAC, la municipalité a inauguré ce samedi 11 mai l’artère (...)

Article mis en ligne le 19 septembre 2019
dernière modification le 1er octobre 2019
Rubrique : Editos

Mes réactions

Le thème de cette journée d’étude à l’Assemblée Nationale est : Les disparus de la Guerre d’Algérie du fait des forces françaises : Vérité et Justice ?

Cette journée est organisée par l’Association Maurice Audin et l’Association Histoire Coloniale et Postcoloniale avec le soutien de la CNCDH (...)

Article mis en ligne le 1er octobre 2019
dernière modification le 14 octobre 2019
Rubrique : Editos

Lettre à Monsieur Emmanuel MACRON - Président de la République,

Monsieur le Président

Lors de l’hommage que vous avez rendu à Jacques Chirac à la télévision le 26 septembre vous avez déclaré : « Une France qui regarde son Histoire en face et dont il sut reconnaître, lors du discours du Vel d’Hiv, les (...)

Article mis en ligne le 14 octobre 2019
dernière modification le 13 novembre 2019
Rubrique : 17 Octobre 1961

Le 17 octobre 1961, des dizaines de milliers d’Algériens manifestaient pacifiquement à Paris contre le couvre-feu discriminatoire qui leur avait été imposé par le gouvernement de l’époque dont le Premier ministre, Michel Debré, était hostile à l’indépendance de l’Algérie, et le Préfet de Police Maurice (...)

Article mis en ligne le 24 octobre 2019
Rubrique : Honte à ces Elus locaux

Une honte : Honorer un tel tortionnaire, un tel criminel...
La rue Marcel-Bigeard a été inaugurée samedi 18 octobre 2019, en matinée, en présence du maire de Dreux, Gérard Hamel, d’élus municipaux et d’environ 200 paras venus saluer "un grand bonhomme".

Article de "L’Echo républicain" du 19 octobre 2019 de Olivier Bohin

200 paras pour inaugurer la rue Marcel Bigeard à Dreux

De gauche à droite : Gérard Palais, président de la section des paras de Dreux ; Patrice Caille, président de l’Union nationale des parachutistes ; Fabienne Romezin, adjointe au maire et Gérard Hamel, maire de Dreux

La rue Marcel-Bigeard a (...)

Article mis en ligne le 13 novembre 2019
dernière modification le 21 décembre 2019
Rubrique : Editos

Etymologiquement, ces 2 expressions sont différentes :

Le racisme anti-musulman, est l’une des formes de racisme qui discrimine, met en cause des individus supposés être musulmans.

L’islamophobie c’est la peur de l’islam. Mais, même la définition du Larousse a évolué, en tenant compte de l’usage et (...)

Article mis en ligne le 21 décembre 2019
dernière modification le 9 janvier 2020
Rubrique : Editos

Record de "démissions" au gouvernement.

Jamais depuis depuis 1958 et cette "nouvelle" constitution, en 2 ans seulement, aucun gouvernement n’avait connu autant (12) de "démissions" de ministres, secrétaires d’état.... presque tous pour des questions d’éthique : conflits d’intérêts privés et leur (...)

Article mis en ligne le 9 janvier 2020
dernière modification le 12 janvier 2020
Rubrique : Editos

Monsieur le Président.

Aujourd’hui, je ne peux, physiquement manifester à Paris (avec l’âge, je souffre actuellement d’arthrose au genou et ne peux donc défiler), j’y serai par la pensée.

En effet, je ne peux que me souvenir des combats de mon père, des miens...

Mon père ce poilu gazé, blessé lors de (...)


Monsieur le Président : retirez votre infame projet

Monsieur le Président.

Aujourd’hui, je ne peux, physiquement manifester à Paris (avec l’âge, je souffre actuellement d’arthrose au genou et ne peux donc défiler), j’y serai par la pensée.

En effet, je ne peux que me souvenir des combats de mon père, des miens...
Mon père ce poilu gazé, blessé lors de première Guerre mondiale, contribua, à sa manière, à la résistance lors de la seconde Guerre mondiale. La mise en œuvre du programme du CNR (Conseil national de la Résistance) fut un soulagement pour notre famille, pauvre, avec, en particulier, la possibilité de se soigner enfin dans de bonnes conditions.

Tout jeune gamin, à peine 7 ans, j’ai commencé mon activité de militant en portant des paniers de ravitaillement aux maquisards cachés dans les bois de Sologne. Cette résistance, c’était un formidable espoir collectif, d’une formidable amélioration sociale. Puis en 1968, venant d’entrer dans le monde du travail, j’ai participé à ce formidable mouvement qui apporta de nouveaux avantages sociaux pour les travailleurs, puis j’ai conservé une activité militante.

L’expérience démontre que ce sont bien souvent par les mouvements, sociaux, les grèves,.. que ces acquits ont été obtenus, rarement (jamais devrais-je dire) le patronat, la finance ne les ont accepté spontanément. Je ne veux pas que demain, mes enfants, petits-enfants, (mes futurs arrière-petits-enfants) héritent d’un avenir, pour leurs vieux jours, pire que le mien. Le progrès technique doit permettre de mieux vivre, plus longtemps, de pouvoir profiter d’une retraite de qualité (plus longue), pas d’enrichir des nantis qui confondent milliers et millions quand ils comptent en euros, quand beaucoup de retraités, aujourd’hui, eux, comptent en dizaine d’euros.

Dans cette 5ème république (depuis un plus de 60 ans, pourtant fort contestable sur de nombreux aspects), jamais on n’avait eu autant de ministres mis en cause : une douzaine ont été obligés de démissionner pour une mise en examen (déjà prononcée ou probablement bientôt prononcée). La moitié des ministres ne savent même pas déclarer leurs impôts et ont été « redressés ». C’est à se demander si, sous votre gouvernance, pour devenir ministre il ne faut pas justifier de sa compétence à mettre en cause l’éthique républicaine, à être capable de « jouer » avec la légalité. Autre record : jusqu’à maintenant, aucun ministre de l’intérieur ne pouvait revendiquer, en 2 ans, 3 morts du fait des violences policières. Les Français étaient habitués à ce que les policiers soient en fonction pour les protéger.

La grève, largement suivie depuis plus d’un mois, un record absolu (que vous pourrez revendiquer) depuis des décennies, très majoritairement souvenue par l’opinion française (environ 3 français sur 4 selon les sondages), ne dure, malgré le pourrissement que vous espériez avec la période des fêtes de fin d’année, que par votre mépris et votre décision de refuser de tenir compte de la volonté populaire attachée à ces acquits sociaux si durement acquits. Les difficultés rencontrées par nos concitoyens, ce ne sont pas les grévistes qui en sont responsables, mais votre pouvoir qui refuse de retirer ce projet ignoble. Des travailleurs de plus de 50 ans qui perdent leur emploi ont peu de chance de retrouver du travail, ils vont rester au chômage. Il vaut mieux payer un retraité qu’un chômeur. L’exemple, dans plusieurs pays qui ont transformé leur système de retraite selon le mode que vous tentez d’imposer, démontre la nocivité d’un tel système.

Les médias évoquent des négociations (on sent la même démarche de votre part que pour l’action des « Gilets Jaunes »), mais on constate, au contraire, une volonté de votre part, de tenter de faire croire que vous écoutez les aspirations populaires mais cela ressemble plus à de l’autisme quant à la façon dont vous les entendez. D’ailleurs si vous aviez eu une réelle volonté de négociations, nous n’auriez pas laissé passer cette période des fêtes dans l’inactivité, vous auriez organisé de réelles réunions de travail, sans délais, et pas seulement pour palabrer sur une virgule ou un mot qui ne changent rien face à votre projet global.

Au second tour de la présidentielle j’ai voté pour vous, ou du moins contre l’extrême droite, mais je me demande aujourd’hui si je n’ai pas eu tort.
Il est plus que temps que vous mettiez enfin fin à cette grève en retirant votre infame projet. Ne soyez pas responsable du risque de dérives avec cet enlisement de ce conflit que vous entretenez.

Veuillez accepter, Monsieur le Président, mes plus respectueuses salutations.

Trappes, 9 Janvier 2020

Commentaires des visiteurs du site

0 | 5 | 10 | 15

Rencontre avec Louisette
Merci d’en parler de la villa suzini ,je souhaiterais pour la mémoire des Moudjahiddines que vous (...)

Historique de la Villa Susini
Merciiiii je viens de retrouver votre bel article, c’était très important pour moi . avec (...)

Historique de la Villa Susini
Je constate que le paragraphe historique de cette résidence que l’on appelle Villa Susini, (...)

Inauguration d’une stèle commémorant les victimes de l’OAS à Paris
Difficile d’inscrire près de 3.000 noms, avec le risque d’oublis, d’erreurs... Le plus important (...)

Inauguration d’une stèle commémorant les victimes de l’OAS à Paris
Enfin une reconnaissance officielle des victimes civiles de l’OAS. Je regrette que les noms des (...)



puce

RSS

2002-2020 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26