Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Oran se souvient du carnage perpétré par l’OAS en 1962

Article de El-Watan du 01/03/2018 par Tegguer Kaddour

Article mis en ligne le 1er mars 2018

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

Le wali d’Oran, Mouloud Cherifi, a présidé, hier, une cérémonie de commémoration du 56e anniversaire du carnage commis par la sinistre organisation criminelle, l’organisation armée secrète (OAS), le 28 février 1962, au quartier populaire de Mdina Jdida


Moudjahidine, enfants de chouhada et responsables locaux se sont recueillis devant la stèle érigée sur les lieux du drame à la place Tahtaha, déposant des gerbes de fleurs et récitant la « Fatiha », à la mémoire des victimes de cet abominable acte criminel.

L’attentat a été commis le mercredi 28 février 1962 vers la fin de l’après-midi à quelques heures de la rupture du 23e jour de Ramadhan. Il était un peu moins de 17 heures quand deux terribles déflagrations se sont fait entendre : les deux obus 105 placés dans les deux voitures piégées venaient de semer la mort la plus horrible.

Des deux voitures piégées, on n’a pu trouver que la partie avant d’une Peugeot 403 camionnette bâchée, quant à la deuxième, elle était difficilement identifiable, entièrement pulvérisée par la charge explosive qu’elle transportait. Le bilan a fait état de plus de 80 victimes et des centaines de blessés. Un véritable carnage : des corps déchiquetés, des cadavres d’hommes, de femmes et d’enfants horriblement mutilés, du sang et des morceaux de chair humaine projetés sur plus d’une centaine de mètres.

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2018 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26