Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Poster un nouveau message
En réponse à :
Chapelle Cap Falcone
par Henri POUILLOT
le mercredi 1er juin 2016

Cette chapelle est située à l’extrémité du Cap Brun sur le territoire de la ville de Toulon. Inaugurée le 26 avril 1975 par Mgr Gilles Barthe, évêque de Fréjus-Toulon, elle est surmontée d’une statue de la Vierge précédemment située sur le Cap Falcon à Oran et est dédiée à tous les Pieds-Noirs enterrés au Maroc, en Algérie et en Tunisie.
Dans cette Chapelle, 45 Reliquaires ont été déposés, représentant 140 cimetières d’AFN
comme celle (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

60ème anniversaire du 17 octobre 1961

Cet anniversaire a été marqué par un appel signé par plus de 100 organisations (associations, syndicats, partis politiques), un record. Il a été aussi marqué par un très grand nombre de manifestations commémoratives dans de nombreuses villes de France.

Partout les manifestants réclamaient que ce massacre du 17 octobre 1961 soit enfin reconnu comme un crime d’état, et condamné comme tel.

Il faudra encore attendre !!!

Certes, le Président de la République s’est manifesté, mais visiblement il n’a pas bien compris l’enjeu de cet anniversaire :
- Il est allé se recueillir le 16 octobre et pas le 17 !!!
- Il est allé au Pont de Bezons, pas à celui de Saint Michel. Certes au Pont de Bezons il y a eu aussi des Algériens noyés par la Police.
- Le communiqué diffusé par l’Élysée est navrant.

Dans ce communiqué, ce serait Maurice Papon qui, par son autorité, serait responsable de ces crimes qui sont "inexcusables pour la République". Mais il n’est même pas rappelé que Papon était préfet en exercice, obéissant à un gouvernement (celui de Michel Debré, dans lequel sévissait Roger Frey, ministre de l’intérieur) qui avait pris cette décision de réprimer toute manifestation d’Algériens contestant le couvre-feu raciste du 6 octobre 1961.
Selon ce communiqué, il n’y aurait eu que quelques dizaines de tués (c’est un progrès par rapport au communiqué officiel du 18 octobre 1961 qui n’en avait compté que 2), mais bien inférieur à toutes les estimations sérieuses faites depuis (en particulier le travail formidable de Jean-Luc Einaudi) qui évaluent à plusieurs centaines les morts victimes de cette répression barbare.

Les premières commémorations ont été organisées par les associations d’enfants de ces manifestants (ainsi que le MRAP, la LDH...) ; soutenues ensuite par le Maire de Paris et de nombreux élus.

Pourquoi ces approximations ? ces mensonges ?
Certes le président déclarait le 30 septembre dernier : "Nos générations n’ont pas vécu cette guerre, ça nous libère de beaucoup de choses" . Est-ce pour cette raison qu’il s’autorise de telles "fantaisies" ?
Ou, est-ce que ses conseillers sont défaillants ?

Pour lui, nul doute que la perspective de sa candidature dans quelques mois pour la présidentielle, le pousse à instrumentaliser l’actualité, et tout particulièrement ne pas indisposer la droite, les nostalgiques de l’Algérie Française, de l’OAS.

Non, la France doit reconnaître et condamner TOUS les crimes commis en son nom pendant la période coloniale et les mouvements de libération : Guerre de Libération de l’Algérie, mais aussi Madagascar, Cameroun...

Actualités

Commentaires des visiteurs du site

0 | 5 | 10 | 15

L’ambassadeur de France à Alger : l’unijambiste !!!
Merci pour le travail que vous effectuez sur ce lourd dossier qu’est la colonisation de (...)

Utilisation du Gaz sarin pendant la Guerre d’Algérie
Votre témoignage d’enfant est corroboré par Roger Clair, caporal français de la 27eme division (...)

Camp de Is-sur-Tille (Côte d’Or)
Bonjour Bernard, Je me permets de répondre à ton message, Je suis moi même fils de harkis et je (...)

Lieutenant-Colonel JEANPIERRE
En plus du compte-rendu de mes recherches en Suisse, datant de 2012, l’on pourrait citer une (...)

Lieutenant-Colonel JEANPIERRE
C’est un criminel de guerre. Il est malsain de faire l’éloge d’un criminel.Le colonialisme français (...)

Evènements à venir

Ici vous pouvez afficher des évènements correspondant aux articles avec le mot-clé "agenda" ou à ceux d'une rubrique avec le mot-clé "agenda"

Ces articles doivent avoir une "date de rédaction antérieure".


puce

RSS

2002-2021 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26