Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Forum de l'article

L’Hommage de la FNACA au Général Bigeard

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Rappel de la discussion
L’Hommage de la FNACA au Général Bigeard
londiche - le 10 octobre 2010

L’ hommage de la FNACA au général Bigeard ne m’ a pas surpris le moins du monde, il est, tout à fait, dans la ligne politique de cette association qui, bien sûr, se défend de faire de la politique.
Détail significatif, à la dernière ligne du communiqué publié par le journal de la FNACA, sans doute emporté par son enthousiasme, le rédacteur a écrit "il avait reçu un accueil particulièrement chaleureux de SES anciens soldats en Algérie".
Un autre détail qui, pour moi, n’ en est pas un : En 2002, lors de la sortie de "Guerre et "guerre" d’ Algérie", je m’ étais installé sur un parking PUBLIQUE de Grenoble face à une salle où allait se tenir un "repas-dansant" de la FNACA, pour y diffuser mon livre. Ce même mois dans "L’ ancien d’ Algérie" se trouvait une "pub" pour ce livre. Pas à une contradiction près, des responsables de la FNACA m’ ordonnèrent de plier bagage, ce que, malgré mes protestations je fus bien obligé de faire -De toute façon, n’ étant pas plus courageux que la moyenne des gens, j’ allais m’ exécuter- quand un agent communal, devant la tournure que prenait l’ incident, me demanda, très poliment, de ne "pas faire d’ histoires". Le lendemain je protestais auprès de la direction départementale et devant l’ absence de réponse, quelques jours lus tard, je m’ adressais à la direction nationale. J’ attends toujours leurs réponses, si elles m’ arrivent, je ne manquerai pas d’ en informer ce blog.
J’ allais oublier l’ essentiel : Je me joins à la protestation de Henri Pouillot.
http://georgeslondiche.centerblog.net

60ème anniversaire du 17 octobre 1961

Cet anniversaire a été marqué par un appel signé par plus de 100 organisations (associations, syndicats, partis politiques), un record. Il a été aussi marqué par un très grand nombre de manifestations commémoratives dans de nombreuses villes de France.

Partout les manifestants réclamaient que ce massacre du 17 octobre 1961 soit enfin reconnu comme un crime d’état, et condamné comme tel.

Il faudra encore attendre !!!

Certes, le Président de la République s’est manifesté, mais visiblement il n’a pas bien compris l’enjeu de cet anniversaire :
- Il est allé se recueillir le 16 octobre et pas le 17 !!!
- Il est allé au Pont de Bezons, pas à celui de Saint Michel. Certes au Pont de Bezons il y a eu aussi des Algériens noyés par la Police.
- Le communiqué diffusé par l’Élysée est navrant.

Dans ce communiqué, ce serait Maurice Papon qui, par son autorité, serait responsable de ces crimes qui sont "inexcusables pour la République". Mais il n’est même pas rappelé que Papon était préfet en exercice, obéissant à un gouvernement (celui de Michel Debré, dans lequel sévissait Roger Frey, ministre de l’intérieur) qui avait pris cette décision de réprimer toute manifestation d’Algériens contestant le couvre-feu raciste du 6 octobre 1961.
Selon ce communiqué, il n’y aurait eu que quelques dizaines de tués (c’est un progrès par rapport au communiqué officiel du 18 octobre 1961 qui n’en avait compté que 2), mais bien inférieur à toutes les estimations sérieuses faites depuis (en particulier le travail formidable de Jean-Luc Einaudi) qui évaluent à plusieurs centaines les morts victimes de cette répression barbare.

Les premières commémorations ont été organisées par les associations d’enfants de ces manifestants (ainsi que le MRAP, la LDH...) ; soutenues ensuite par le Maire de Paris et de nombreux élus.

Pourquoi ces approximations ? ces mensonges ?
Certes le président déclarait le 30 septembre dernier : "Nos générations n’ont pas vécu cette guerre, ça nous libère de beaucoup de choses" . Est-ce pour cette raison qu’il s’autorise de telles "fantaisies" ?
Ou, est-ce que ses conseillers sont défaillants ?

Pour lui, nul doute que la perspective de sa candidature dans quelques mois pour la présidentielle, le pousse à instrumentaliser l’actualité, et tout particulièrement ne pas indisposer la droite, les nostalgiques de l’Algérie Française, de l’OAS.

Non, la France doit reconnaître et condamner TOUS les crimes commis en son nom pendant la période coloniale et les mouvements de libération : Guerre de Libération de l’Algérie, mais aussi Madagascar, Cameroun...

Actualités

Commentaires des visiteurs du site

0 | 5 | 10 | 15

Historique de la Villa Susini
Merci pour ce message,ce témoignage si émouvant Je n’oublierai pas cette dénomination des "titis (...)

Historique de la Villa Susini
.... je suis né et grandi en 1937 a 100 mètres a vol d oiseau de la villa qu on appelle (...)

JOUQUES (13)
Je suis le petit fils de Mme Mansour, fils de Hélène, et le neveu de Stéfan, François, Joseph et (...)

Historique de la Villa Susini
Très difficile de comprendre la chronologie de la presence des differentes personnalites dans ce (...)

Utilisation du Gaz sarin pendant la Guerre d’Algérie
J’ai vu de mes yeux 17 cobattants algeriens gazes par les soldats fra cais alors que j’avais (...)

Evènements à venir

Ici vous pouvez afficher des évènements correspondant aux articles avec le mot-clé "agenda" ou à ceux d'une rubrique avec le mot-clé "agenda"

Ces articles doivent avoir une "date de rédaction antérieure".


puce

RSS

2002-2021 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26