Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Historique de la Villa Susini

Il est difficile de connaître l’historique de cette magnifique Villa au Type mauresque.

Article mis en ligne le 16 juin 2010
dernière modification le 27 juin 2010
Imprimer logo imprimer

Je fais appel aux Algérois pour qu’ils me donnent d’autres informations sur son histoire, en particulier avant la Guerre d’Algérie, afin de pouvoir les publier partiellement ici, parce qu’il est difficile de trouver une documentation à son sujet.

Les archives de l’Armée française restent muettes sur cette villa : secret militaire oblige !!!

Inoccupée, vide, on m’a dit que, depuis la fin de la Guerre, du fait de son si lourd passé, il n’avait pas été possible de l’utiliser vraiment. Des combattants du FLN m’ont dit qu’ils souhaiteraient qu’elle devienne un musée sur cette guerre de libération, ce qui serait sans doute une vocation intéressante dont la seule décision reste à prendre par les Algériens.

Une anecdote m’a été donnée lors de mon voyage à Alger en décembre 2001 par un de ses collègues : un chauffeur de taxi algérois trouvait tous les prétextes, pendant 40 ans, pour contourner cette villa lors des courses effectuées pour ses clients, tellement ses souffrances endurées là restaient vives.

La Villa SUSINI entre 1954 et 1962

C’est entre ce mur de clôture bordant la montée du téléphérique et le pignon de la Villa que se trouve le fameux puits où ont du pourrir des dizaines de cadavres d’Algériens morts sous la torture des paras pendant la bataille d’Alger.

Cette Villa, utilisée par l’Armée (avec des unités différentes : les paras, l’aviation(?), le train...) pendant toute la guerre d’Algérie, a fonctionné en permanence comme centre de torture. A Alger, à la différence des centres tristement célèbres comme la Villa des Roses ou l’Ecole Saraoui..., qui n’ont fonctionné que quelques années (ou mois) en usines à Torture, La Villa Susini, elle, a conservé en permanence cette vocation.

Dès 1956, le Lieutenant Jean-Marie Le Pen y exerça ses talents de tortionnaire. Il déclare d’ailleurs être fier d’avoir été décoré de ses exploits militaires en Algérie dans cette Villa : tout un symbole !!!

P.S. :

Le 28 Mai 2005, j’ai reçu ce message :

J’ai 71 ans, je suis né et j’ai habité 24 ans dans le quartier du HAMMA à Alger. Pendant la Seconde Guerre mondiale je me souviens que déjà cette Villa était appelée "Villa SUSINI" et non "SESINI". Cela n’a rien à voir avec la Guerre d’Algérie. D’autre part, toujours pendant cette période, cette Villa abritait l’état major "vichyste" à Alger d’après mes souvenirs (à vérifier, mais j’en ai la quasi certitude).

Forum
Répondre à cet article
Historique de la Villa Susini
Elho - le 7 avril 2011

la villa Susini abritait l’ambassade d’Allemagne
d’après le témoignage suivant signé André Vincent

http://algerazur.canalblog.com/archives/2008/11/08/11269263.html

" ... puis un torpilleur Américain fonça sur le barrage de chalands acheminé en hâte afin d’empêcher l’entrée de l’arrière port et le détruisit , alors il se mit à tirer sur l’ambassade Allemande située dans la villa Susini, (drapeau à croix gammée au vent) sur la colline (ou nous faisions auparavant voler nos cerfs volants)surplombant le Hamma à environ 1000 mètres à vol d’oiseau de mon balcon."

Historique de la Villa Susini
Clinchant - le 20 août 2011

J’ai rejoint Alger le 4 septembre 1962, donc après l’indépendance. Le 4ème Bataillon de chasseurs à pied auprès duquel j’étais affecté avait ses compagnies dispersées dans Alger. L’une d’elle était sur le territoire de la villa Sésini et du Parc Lung. Ce domaine était une ancienne fondation philantropique de la famille Lung ( les vins ) en faveur des jeunes musulman(e)s du Clos Salembier, où se trouvaient , entre autres, des écoles de mécaniciens, d’horlogers et d’infirmières.

La villa elle-même était devenue un cantonnement spartiate. Avec mes deux camarades nous avons passé notre première nuit à Alger sur un lit Picot ( lit de camp ). Le lendemain nous avons rejoint nos compagnies respectives.
Le Capitaine qui nous accueillait nous dit que la villa avait été jusqu’en novembre 1942 l’ancien Consulat d’Allemagne (et non pas ambassade, bien sûr ).

Ce n’est que plus tard que j’en entendu parler de son utilisation pendant la guerre d’Algérie.

Historique de la Villa Susini
Sesini - le 22 décembre 2011

Merci de rectifier, cette villa à été construite par mon arrière grand- père Alexandre Sesini notaire à Alger, mon grand- père y est né également.
Nous aimerions que l’association de notre nom cesse avec les atrocités qui ont eu lieu à cet endroit.
Notre famille l’avait déjà vendue avant la seconde guerre mondiale.

Historique de la Villa Susini
- le 3 avril 2012

Bonjour a tous,

Je suis Algerienne et j’aimerais savoir en quelle année la villa a été édifiée.

J’ai beau cherché cette information mais je ne l’ai pas trouvé

Merci d’avance.

Historique de la Villa Susini
Habiba klioua Hannouz - le 20 octobre 2014

Je suis la petite fille de YEMMA Doudja Bent Hadj Mahdi.
Ma mère Aouaouche Ou Mahdi Klioua .
Qui aurait pensé un destin aussi dramatique ....que dirait ma Grand mère en sachant que certains de ses petits et arrières
petits enfants subiraient les tortures les plus inhumaines....

J’en suis profondément triste...

Historique de la Villa Susini
Catherine Sayen - le 1er juin 2014

Bonjour,
Si je comprends bien, un notaire Antoine Sésini a construit la villa et l’a vendue avant la seconde guerre mondiale, mais on a continué à l’appeler villa Sésini. Jusqu’à ce que comme centre de torture elle soit assimiler, justement, au sinistre Jean-Jacques Susini. je comprends mieux pourquoi les deux noms co-existent, ce qui me semblait une bizarrerie inexpliquable jusqu’à présent.

Fernand Pouillon, qui habitait de l’autre côté de Mahçoul, m’a fait visiter cette villa. Je n’ai qu’un seul souvenir, une des salles de torture. Cette vision efface toutes les autres.

Merci pour votre site. Cordialement. Catherine Sayen

Historique de la Villa Susini
Henri POUILLOT - le 13 juin 2014

Il semble même que la dénomination "Susini" ait été utilisée bien avant la Guerre, même si de nombreux Algérois continuaient à la désigner sous le nom de son premier propriétaire

Historique de la Villa Susini
Jezayr - le 21 décembre 2012

La villa, relativement récente, date de la fin du XIXme siècle mais l’histoire du domaine est beaucoup plus ancienne. Il s’agissait d’un Jenane (littéralement "jardin de vergers", terme dérivé de Jenna : Paradis en arabe) ou propriété d’agrément, que les propriétaires occupaient surtout durant l’été, fuyant la chaleur moite et étouffante du Vieil-Alger pour se réfugier dans le Fahs qui constituait extra muros la ceinture verte algéroise. Cette propriété, avant la chute d’Alger en 1830, était louée au Consul de Prusse d’où son nom de "Jenan el Prousse". Elle échut par héritage maternel à la fille aînée du Grand Mufti d’Alger, Lella Doudja bent el Hadj Mehdi, qui ayant épousé l’aîné d’une vieille famille turque de Bougie, Dar Klioua, devait s’y installer définitivement et vendit Jenane el Prousse vers 1875.

Dans la même rubrique



puce

RSS

2006-2014 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.78.29